Quel nom de domaine choisir ?

Votre décision est prise : vous serez présent sur la grande toile par le biais d’un site Internet. Homemade, freelance, agence, quel que soit le canal auquel vous faites appel pour le réaliser, vous ne pourrez pas passer à côté de l’étape cruciale du nom de domaine. Vous pourrez bien sûr être conseillé dans ce choix, mais je peux déjà vous dire qu’on ne vous donnera pas deux fois le même conseil !

Tout simplement parce qu’il n’y a pas de science exacte et que les règles en matière de référencement, notamment, changent constamment.

Quoi qu’il en soit, prenez le temps de la réflexion car une fois choisi, il est très compliqué d’en changer.

Le nom

Le nom de votre site doit être facile à comprendre et à écrire. Pour vous en assurer, vous pouvez faire le test de la radio. Donnez à l’oral le nom de votre site à vos amis et voyez comment ils l’écrivent. Vous pourriez être surpris de voir à quel point ce qui vous paraît simple à vous, ne l’est pas forcément pour les autres…

Ne choisissez pas un nom de domaine trop long. Au plus court c’est, au mieux c’est !

Choisir des mot-clés dans votre nom de domaine est une approche intéressante en termes de référencement. Mais de nouveau, sans en abuser, car le mieux est l’ennemi du bien.

N’ayez pas peur d’être créatif, mais attention, si vous créez votre « marque », assurez-vous d’abord qu’elle est bien libre en contactant l’INPI. Vérifier la disponibilité d’une marque n’est pas une obligation légale, mais ne pas le faire est risqué. Car quelqu’un qui exploiterait la même marque, mais depuis plus longtemps que vous, pourrait vous obliger à l’abandonner en faisant valoir son antériorité.

L’extension

.com

Extension internationale, elle concerne d’abord les sites à vocation commerciale. C’est l’extension la plus vendue dans le monde.

Elle permet de cibler d’autres pays que le territoire français et d’améliorer la qualité de votre référencement à l’étranger dans le cas d’un site multilingue.

  • Version en sous domaines es.monsite.com ou www.de.monsite.com
  • Version en répertoire de domaines monsite.com/es ou www.monsite.com/de

Quand un site peut accueillir des visiteurs hors hexagone, le .com reste sans aucun doute le bon choix.

.fr

Extension officielle française, elle implique d’être géographiquement situé sur le territoire français. Elle améliore la relation de confiance et de proximité avec le visiteur.

En termes de référencement, le .fr indique à Google que le contenu du site cible la France. Donc si votre zone de vente est localisée uniquement en France et que vous n’envisagez pas de créer une version étrangère à l’avenir, c’est le .fr qu’il vous faut.

 Un nom de domaine en .fr peut bien évidemment présenter un site internet multilingue.

www.leclosdelatuilerie.fr/en

Certains avancent que Google France privilégierait légèrement les .fr mais aucune source suffisamment fiable ne le confirme.

En revanche, il est très probable qu’un .fr aura moins de chance d’avoir un bon positionnement dans les portails étrangers de Google.

Nouvelles extensions

Depuis 2012, il existe une multitude d’autres extensions plus originales les unes que les autres, et souvent bien plus coûteuses. Loin des .info, .blog, .net ou .org, on peut aujourd’hui trouver des .academy, .games,.shop, .immo, .online, .cloud, .consulting, …

 

nndd

J’ai trouvé un dossier thématique très intéressant de l’AFNIC, qui catégorises ces extensions de la manière suivante :

  • Les extensions ouvertes :
– En caractères non latins (chinois, arabe, hébreux, thaï, sanscrit…).
– Géographiques (.paris, .bzh, etc.) reliées à un lieu, ville ou région.
– Réservées à une communauté (gay, Maori…).
-Sectorielles fondées sur des termes génériques qui indiquent la spécialisation d’un site Web (.hotel, .radio, .music).
  • Les extensions réservées à une cible spécifique : .banque, .finance.
  • Les extensions fermées : le cas d’une entreprise qui dépose son propre nom et s’en réserve l’utilisation en interne (différentes entités d’un groupe, éventuellement ses filiales).

Avec ou sans tiret ?

A l’origine on s’accordait à dire que Google référençait mieux les sites avec des tirets mais ce n’est  plus le cas aujourd’hui. Google est tout à fait capable de distinguer des mots clés dans un nom de domaine ne comportant pas de tiret.

Par contre, ce qui est sûr, c’est que les noms de domaine à rallonge, avec plus de deux tirets, ne sont pas très bien vus.

Les noms de domaine avec tirets sont plus jolis à l’écrit et plus facilement lisibles.

Les noms de domaine sans tirets sont plus compréhensibles à l’oral (test de la radio)

Vous l’aurez compris, le choix de l’une ou l’autre version est donc un choix personnel.

Plusieurs noms de domaines peuvent bien évidemment être réservés par la même marque. C’est même hautement conseillé, notamment pour deux grandes raisons :

  1. Se protéger contre les usurpateurs
  2. Améliorer son référencement

Exemple : vous pourriez très bien être propriétaire de www.adopterunchien.fr et www.adopter-un-chien.fr. Chaque nom de domaine conduirait au même site internet, mais posséder les deux augmenterait vos chances d’être vus.

Si vous optez pour cette solution, je vous conseille toutefois d’utiliser la version avec tirets sur vos outils de communication.

La disponibilité

Dernière étape, et non des moindres : vous assurer que le nom de domaine que vous aurez choisi soit bien disponible en vous rendant, par exemple, sur le site d’OVH.

Bon courage…